Comment faciliter l’emploi des personnes handicapées?

Emploi des personnes handicapées

Les obstacles à l’employabilité des personnes handicapées sont légion. Comment faciliter donc leur accès à l’emploi ? Voici quelques pistes de réflexion et de solutions.

Inciter les entreprises à respecter le taux de 6 % des personnes handicapées

Malgré l’obligation légale de 6 % d’emploi des travailleurs handicapés, seule une entreprise sur deux emploie les personnes en situation de handicap. Dans le secteur privé, on estime à 3,4 % le taux d’emploi des personnes en situation de handicap. Et ce chiffre est de 5,2 % dans le secteur public. Pour faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées, il est donc nécessaire d’inciter les entreprises à respecter cette obligation légale.

Si les employeurs peinent à respecter cette obligation légale, c’est aussi à cause de la complexité administrative. Pour cela, il est important de simplifier les démarches administratives. Cela passe par l’allègement des charges administratives des entreprises engagées dans l’insertion des personnes en situation de handicap notamment dans le cadre de l’OETH.

Il convient également de renforcer l’accompagnement des employeurs. Ce qui leur permettra de construire une politique RH/handicap tout en se dotant de nouveaux leviers. Aussi, il faut travailler à mettre en synergie les différentes offres d’accompagnement mises en place par le Fiphfp et l’Agefiph pour plus de facilité.

Favoriser et encourager la formation des personnes handicapées

Faisant l’objet de ruptures de parcours, les personnes en situation de handicap sont souvent moins qualifiées. En effet, le taux des apprentis vivant avec un handicap est seulement de 1 % dans la fonction publique. Il convient donc de mettre l’accent sur la formation des handicapés via un apprentissage de qualité et via des investissements dans les compétences de ces personnes.

Cela passe également par une mobilisation des compétences des services et l’établissement de réadaptation et de pré-orientation. Ces mesures permettront de développer les compétences de ces personnes handicapées et d’élever leur niveau de qualification. Ainsi, les entreprises s’intéresseront plus aux compétences et aux savoir-vivre de la personne et non sur son handicap ou les difficultés qu’il pourrait rencontrer en situation de travail. Le but est d’aider ces personnes à concilier le travail et le handicap.

Il serait aussi intéressant d’accompagner les personnes en situation de handicap dans le choix de leur carrière et dans leur parcours professionnel. Il est important voire indispensable que la personne handicapée soit soutenue et accompagnée pour s’orienter vers un parcours qui répond au mieux à ses capacités et à ses aspirations.

Simplifier les démarches administratives des personnes handicapées

La facilitation de l’emploi des personnes en situation de handicap passe également par l’allègement des procédures administratives. Il est important de simplifier ces procédures. Notamment devant les maisons départementales des personnes handicapées. Aussi, il faut travailler à une plus forte harmonie entre le service public, ces maisons et les différents autres acteurs impliqués dans l’accompagnement de ces personnes.

Mieux, l’État peut réunir tous ces acteurs autour des modèles associatifs. Pour cela, il faut bâtir localement une grande complémentarité entre eux. Ce qui favorisera un accompagnement plus adapté, gradué pour chaque personne.

Inciter les entreprises à l’emploi direct

Pour faciliter l’accès des personnes handicapées au marché du travail, il est indispensable d’inciter à l’emploi direct. Les intérimaires et les stagiaires pourront alors être déclarés comme des travailleurs salariés. Cela permettrait également d’éviter les ruptures abusives de parcours professionnels.

Vous aimez alors partagez