Tout savoir sur la 15ème Biennale d’art contemporain de Lyon

Lyon

« Là où les eaux se mêlent », tel est le titre retenu pour cette 15ème édition de la Biennale de Lyon. L’événement d’envergure internationale qui se tiendra jusqu’au 5 janvier 2019 vous invite à découvrir sur plusieurs sites des œuvres aussi originales que celles qu’on peut retrouver sur une galerie d’art en ligne.

Une biennale ambitieuse et éclectique à l’image des sites de galerie d’art en ligne

Pour sa 15ème édition la Biennale de Lyon prend de l’ampleur. Commissariat de cette édition, le Palais de Tokyo à Paris a parcouru le monde entier afin de dénicher des artistes. Ce sont des artistes dont le talent et la créativité font l’unanimité. L’un des objectifs poursuivis est de susciter de fortes émotions esthétiques. Des émotions semblables à celles que vous pourrez ressentir si vous décidez de parcourir le catalogue d’une galerie d’art en ligne.

Des artistes venus de quatre coins du monde se donnent rendez-vous au Lyon

En effet, venant de Bangkok, de New York, de Johannesburg, de Mexico, de Buenos Aires, de Saint-Étienne, de Paris ou encore de Lyon, la cinquantaine d’artistes présents à cette Biennale imaginent et créent leurs œuvres sur place. La finalité poursuivie étant qu’ils puissent s’imprégner au mieux des lieux et de l’histoire.

Des œuvres d’art et l’écosystème

S’ouvrant sur de nouveaux horizons, comme dans une galerie d’art en ligne cette Biennale a été imaginée comme un vaste écosystème. Elle invite la nature et toutes les activités humaines qui peuvent en découler. Pour certaines créations elles seront appelées à se transformer au fil des mois. C’est le cas par exemple de Prometeus Delivered de Thomas Feuerstein. C’est une statue de marbre qui au fil des semaines sera décomposée par des bactéries.

Une Biennale multi-site

Pour cette édition la Biennale de Lyon a quitté la Sucrière dans le quartier de la Confluence. Vous pourrez comme dans une galerie d’art en ligne passer de page en page, aller de site en site. On peut y découvrir les danseurs de la suédoise Malin Bülow emprisonnés dans une membrane textile. À cela s’ajoutent l’installation monumentale en fonte d’aluminium du français Jean-Marie Appriou. Ou encore les sculptures hybrides de la sud-africaine Simphiwe Ndzube y sont aussi présentes.

En effet, contrairement aux éditions précédentes cette Biennale de Lyon est multi-site. Les principaux lieux d’exposition sont d’abord le MacLyon et les 29 000m2 des anciennes Usines Fagor. Mais, elle se déploiera en divers autres endroits aux travers de plusieurs événements artistiques à l’instar de Veduta.

Plus d’accès au public

Le public pourra ainsi découvrir des expositions dans de nombreux lieux de la région. De Vienne à Annemasse en passant par le couvent de la Tourette qui se situe à une trentaine de kilomètres de la Métropole. Dans le parcours physique, visuel et voir spirituel est proposé aux visiteurs. Vous pourrez succomber au charme d’une œuvre à intégrer avec réussite à votre domicile grâce aux conseils donnés sur le site https://www.sweetyhome.fr/ .

La 15ème édition de la Biennale de Lyon est la jonction des paysages économiques, biologiques et cosmogoniques. Elle se veut, de ce fait, être un reflet des relations entre l’humain et la nature.

Vous aimez alors partagez